Liens

  1. Margaret Mather aborde (en anglais) la technique métamorphique dans un document réalisé pour la "Federation of Holistic therapist" britannique  http://www.fht.org.uk/fs/s/v/the_metamorphic_technique_by_margaret_mather.pdf. Nous y apprenons que Robert St John a découvert les aspects bénéfiques de cette technique, qu’il semble appeler plutôt « metamorphosis », en travaillant avec des enfants autistes ou trisomiques. Il constata également que cette technique était d’autant plus intéressante car elle était facile à utiliser par l’entourage direct des enfants. 
  2. Dans un article en anglais de Pamela Griffiths sur la réflexologie paru dans la revue "Complementary therapies in nursing and midwifery" http://dx.doi.org/10.1016/S1353-6117(96)80005-9, l’auteur précise que la «metamorphosis » a été développée par Robert St John dans les années 60 en partant du principe que des problèmes liés aux flux d’énergie dans le corps pouvaient remonter à la période de gestation de l’enfant dans le ventre de sa mère. 
  3. Un autre document traitant des causes hypothétiques de l’autisme rédigé par Andrea Axt et publié dans le journal scientifique polonais « Farmakoterapia  Psychiatrii Neurologii »  http://www.securenet.net/members/aaxt/html/AndreaPaperNewFormat%282%29.pdf ajoute que la technique métamorphique a été décrite par Robert St John en 1980 comme étant une thérapie prénatale, basée sur le système de réflexologie chinois, et se focalise en particulier sur les pieds, les mains et la tête pour rééquilibrer les énergies dans le corps. 
  4. Une entrevue faite à Robert St John en espagnol et proposée sur le site personnel d’une thérapeute diplômée espagnole donne de plus amples informations sur ce naturopathe http://www.antakaranna.com/entrevista.pdf. Il précise notamment que c’est en pratiquant d'abord la réflexologie et en observant que la colonne vertébrale comportait 7 points réflexes avec différentes significations qu’il a commencé à développer une autre approche. 
  5. En français, le site suisse des thérapeutes avec label de qualité RME (Registre de Médecine Empirique) http://www.rme.ch/rme-public/methode.las?c=0121 propose un article sur le massage métamorphique dans lequel ils citent Robert St John. 
  6. Enfin, plusieurs sites réalisés par des personnes pratiquant la technique métamorphique proposent une petite biographie de Robert St John, nous n'en citerons qu'un ici http://www.metamorphosis-rstjohn.com/robert-st-john/
  7. Pour aller plus loin, vous pouvez prendre connaissance des références citées ci-après traitant de la technique métamorphique en général http://www.journals.elsevierhealth.com/periodicals/yctnm/article/S1353-6117%2896%2980005-9/references